Comment maîtriser l’équilibre et la répartition des masses ?

La photographie est devenue un domaine très demandé aujourd’hui. La plupart des évènements que c’est pour un bonheur ou un malheur requièrent la présence d’un photographe. Chaque image obtenue évoque un effet pour le regard. La répartition des masses photographie joue ainsi un grand rôle afin de privilégier l’œuvre.

Pourquoi maîtriser l’équilibre et la répartition des masses ?

Équilibrer des masses consiste à repartir les agglomérats d’une photographie de façon harmonieuse à ce que l’image soit appréciée par l’œil du récepteur. Il faudrait donc maîtriser chaque masse, forme et élément distinct constituant la photographie afin d’effectuer un point d’ancrage pour le regard. Ces critères sont importants puisqu’ils vont tenir compte de la différenciation vis-à-vis des éléments voisins. La composition réalisée dépend non seulement de la composition des masses, mais également du choix antérieur des grandes lignes directrices utilisées. La répartition des masses photographie doit ainsi être bien maîtrisée.

Les types des masses existantes

Divers types de masses peuvent se présenter selon le nombre du sujet à mettre sur la figure. Le modèle peut-être un « sujet simple », « deux masses concurrentes », « sujets complexes » ou « masses colorées ». Le « sujet simple » concerne une unique figure. Cette masse peut être un objet ou un personnage pris en pied ou en buste, ou même un simple visage en gros plan. Comme son nom l’indique, « les deux masses concurrentes » comportent deux figures. Les « sujets complexes » présentent divers éléments de volumes inégaux comme : des objets, des personnages voire des décors. Les « masses colorées » exposent un portrait où l’équilibre de la coloration des surfaces joue également un rôle.

Comment maîtriser la répartition des masses ?

Quel que soit le type de masses, le photographe devra bouger et tourner autour du sujet jusqu’à ce qu’il obtienne un angle d’équilibre parfait pour les masses et les volumes. La maîtrise pour chaque type de masses s’effectue différemment. Le « sujet simple » concerne une unique figure. Le photographe n’a donc qu’une seule masse en vue. La maîtrise ne présentera aucune difficulté. Par contre, l’équilibre à partir des deux masses requiert une maîtrise délicate. La conception de l’équilibre doit prendre tout le sens puisque le sujet se transige d’au moins deux figures. Le photographe ne doit pas répartir les masses de manière symétrique et régulière d’une part et effectuer la composition d’autre part. Il doit plutôt évaluer le poids visuel de chacun des deux éléments afin que le moins important présente uniquement un « contrepoids » et privilégie celui qui doit être « mis en valeur ».

Location de studio photo équipé à Paris
Comprendre et apprendre les secrets de la photographie