Les particularités des exemples à 6 et 10 STOP en photographie

Un stop en photographie constitue l’espace entre deux valeurs d’exposition, revenant ensuite à diviser ou multiplier par deux le taux de lumière qui arrive sur le capteur. On appelle exposition, la quantité de lumière qui est capturée lors de la prise d’une photo. Trois facteurs affectent cette dernière : la sensibilité ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation. Ces paramètres se mesurent dans de diverses unités, raison pour laquelle a été inventé le concept de « stop », une méthode pratique servant à les comparer. Ces trois paramètres disposent, en effet, d’une certaine corrélation, la diminution de l’un compense l’augmentation de l’autre. Une solution permettant de maintenir une exposition correcte durant la prise des photos. Découvrez dans l’article qui va suivre, quels sont les particularités d’un stop en photographie.

Qu’est-ce qu’un stop ?

En principe, un stop constitue une réduction de moitié ou un doublement du taux de lumière laissée entrer durant la prise de photo. Si par exemple, le photographe dit « je vais augmenter l’exposition d’un stop », cela veut tout simplement dire qu’il capturera plus de lumière par rapport à la précédente photo. Un stop consiste ainsi à diminuer ou à augmenter de deux fois le taux de lumière recueillie lors de l’exposition. Il constitue un procédé très pratique permettant de relier trois différents paramètres, mesurés dans différentes unités mettant ainsi l’accent sur l’effet de l’exposition. Pour augmenter la durée d’exposition, il existe les filtres ND, dont les 3, 6 et 10 stops sont les plus populaires.

Vitesse d’obturation et stop

La vitesse d’obturation sert à mesurer la durée d’ouverture de l’obturateur de l’appareil photo lors d’une prise de vue. Plus le temps d’ouverture dure, plus la quantité de lumière qui entre est élevée, ce qui donnera une photo lumineuse. Diviser ou doubler la vitesse d’obturation permet de diminuer ou d’augmenter d’un stop. Puisque le temps d’exposition est doublé avec chaque stop, avec le filtre ND à 10 stops, une vitesse d’obturation d’une seconde peut se prolonger jusqu’à 1024 secondes. Pour photographier des paysages avec des bords bleus par exemple, le filtre ND 6 stops constitue la meilleure option, car il permet de réaliser des effets d’eau douce et soyeuse.

Sensibilité ISO, ouverture et stop

La sensibilité ISO d’un appareil photo constitue la sensibilité du capteur lorsque la lumière le touche. Plus le nombre ISO est élevé, plus la sensibilité à la lumière l’est, et inversement. Réduire de moitié ou doubler le nombre ISO permet de diminuer ou d’augmenter d’un stop. Pour simplifier, l’ouverture constitue l’orifice où passe la lumière avant d’atteindre le film ou le capteur. La taille de celle-ci varie selon les lames du diaphragme. Lorsque la valeur numérique de ce dernier est faible, son ouverture est grande et plus de lumière passe. L’unité de mesure de l’ouverture constitue le « nombre f » (par exemple f/3), qui détermine la surface de l’ouverture. Plus le « nombre f » est petit plus l’ouverture est large, donc, plus la lumière passe.

Quels sont les critères pour choisir la place de son affût ?
Conseils pour mettre en valeur une photo animalière